Donner une nouvelle vie à son ordinateur, vieux ou récent

mercredi 3 janvier 2018
par  SU

Constat

Il faut reconnaître que faire fonctionner un ordinateur pendant plusieurs années sans panne ni ralentissement est quasiment devenu une affaire de spécialiste... sauf à changer de machine régulièrement, ce qui sur le plan financier et environnemental n’est guère satisfaisant.

Combien de fois avez-vous entendu :
- Mon ordinateur rame alors qu’il est récent.
- Il a attrapé un virus.
- Il est bloqué.
- Il est long à démarrer, et c’est pire pour s’arrêter !
- Il est bon pour la poubelle.

Les explications les plus fréquentes sont :
- Un composant défectueux.
- Des logiciels de protection incorrectement configurés ou non mis à jour.
- Des programmes non sollicités qui encombrent la mémoire vive.
- Un système d’exploitation mal protégé ou non mis à jour.

Solutions

Pour un problème matériel, le diagnostic n’est pas toujours aisé. Si le composant défaillant est trouvé, l’achat de pièces d’occasion est à tenter, par exemple sur des sites de petites annonces.

Dans le cas des logiciels de protection, vous possédez peut-être des logiciels payants ou gratuits. Mais dans les deux cas, leur maintenance est fastidieuse et leur efficacité pas garantie à 100%.

Si c’est un problème de système d’exploitation, pourquoi ne pas en changer tout bonnement en le remplaçant par une distribution Linux ? Ce qui au passage réglera les deux problèmes précédents !

Présentation de Linux

Deux solutions principales pour installer Linux.

1. Le « dual boot »

L’idée est de conserver son système d’exploitation actuel (souvent Windows) et de ménager de la place sur le disque dur (ou sur un autre disque dur) pour installer le nouveau système. Ainsi, au démarrage, l’un ou l’autre système est proposé.

2. Linux comme système unique

Si l’on ne souhaite pas conserver son système actuel, pas de problèmes : Linux assume avec brio la plupart des tâches informatiques actuelles. Mais attention : dans ce cas, il sera plus difficile voir impossible d’installer certains logiciels conçus uniquement pour Windows.

De nombreuses « distributions » existent. La plupart sont gratuites et libres d’utilisation et de copie, moyennant le respect de licences la plupart du temps peu contraignantes, mais qu’il est important de respecter par égard pour les créateurs de ces logiciels.

Citons par exemple :
- Mageia (d’origine française).
- Ubuntu (originaire d’Afrique du Sud).
- Zenwalk (française à l’origine, très légère, pour les ordinateurs qui ont « de la bouteille »).
- Toutou Linux (d’origine française, encore plus légère, pour les « ordinosaures », mais un peu délicate à installer).

La liste est loin d’être exhaustive. Pour un tour d’horizon complet, voir : www.linuxpedia.fr

Selon l’âge et la configuration de son ordinateur, il faudra choisir une distribution adaptée. Ce choix dépend notamment de l’ « environnement de bureau » voulu.

Citons par exemple :
- KDE (le plus proche de l’aspect de Windows, très personnalisable, avec pas mal de gadgets si on le souhaite).
- Gnome (plus léger et un peu plus dépouillé que KDE).
- XFCE et LXDE (très légers, minimalistes mais complets et très faciles à utiliser).

Pour vous faire une idée de l’aspect de différents bureaux, voici quelques captures d’écran.

Bureau Mageia 4 avec KDE PNG
Bureau Ubuntu 10.10 avec Gnome Bureau Ubuntu 10.10 avec Gnome {JPEG}
Bureau Zenwalk 6.2 avec XFCE Bureau Zenwalk 6.2 avec XFCE {JPEG}
Bureau Toutou Linux Bureau Toutou Linux {JPEG}

Quelques avantages de Linux

- Gratuit (payant par exemple pour les entreprises qui souhaitent une installation et un suivi technique).
- Pas besoin d’antivirus ni d’anti spywares (oui, vous avez bien lu, le système est bien protégé à la base).
- Une logithèque immense, dans tous les domaines. Les logiciels sont bien rangés par catégories dans des menus propres. Il est facile d’installer et de désinstaller ceux-ci grâce à un programme unique.
- Mise à jour intégrée de tous les logiciels : une seule fenêtre sert aux mises à jours.

Quelques inconvénients de Linux

- Il arrive parfois que des périphériques ne soient pas reconnus, car certains fabriquants n’ont pas fait l’effort d’adapter leur produit. Mais ce problème est devenu rare, à tel point qu’il est maintenant plus probable de pouvoir utiliser un vieux périphérique sous Linux que sous Windows.

- L’installation de Linux et sa configuration demandent un minimum de compétences. Ce n’est pas un problème dans le cas d’une installation comme système unique, pour laquelle quelques erreurs ne prêtent pas à conséquence. Mais il faut être prudent dans le cas où des données sont déjà présentes sur l’ordinateur (cas d’une installation en « dual boot »). Par contre, une fois le système installé et configuré, il est d’une grande stabilité sur le long terme.

- Les derniers jeux à la mode ne sont pas la spécialité de Linux. Même si parfois un logiciel comme « Wine » permet d’installer des programmes prévus initialement pour Windows.


Le but de cet article est de convaincre de l’intérêt de ne pas jeter un ordinateur qui peut encore servir. Si vous êtes dans ma région (sud Dordogne, nord Lot et Garonne), je peux tenter de le retaper, comme je l’ai fait pour des proches.

Envoyer un message (cliquer puis voir en bas de la page)


Commentaires

Logo de Etienne
dimanche 20 octobre 2013 à 00h31 - par  Etienne

Bonjour,

Pour prolonger la durée d’utilisation de votre ordinateur, vous pouvez utiliser Emmabuntüs, une distribution GNU/Linux spécialement conçue pour cela.

Voir la présentation sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmabunt%C3%BCs

Librement

Etienne

Brèves

7 novembre - Québec - Zéro déchet : plus qu’une nouvelle vague, un mode de vie nécessaire

Le 24 octobre dernier, Impact Campus a assisté à la Conférence Zéro Déchet et alternatives à (...)

29 janvier - Déchets : la Chine ferme sa poubelle, panique dans les pays riches

Un avertissement pour La Réunion : Aforstan alé a lo, i fo in zour kalbass i pèt (...)

12 décembre 2017 - Après la pollution et les morts, le temps du procès pour l’incinérateur de Vaux-le-Pénil

L’incinérateur de Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne) a intoxiqué pendant près de 30 ans les habitants de (...)

7 décembre 2017 - Les vies brisées des riverains de l’incinérateur de Vaux-le-Pénil

La commune de Maincy, en Seine-et-Marne, et 165 personnes poursuivent la communauté (...)

6 décembre 2017 -  Actualité Société Au procès de la pollution d’un incinérateur, le paradis perdu des villageois

Ils s’étaient installés dans ce coin de Seine-et-Marne à la recherche d’une vie saine, mais les (...)

28 octobre 2017 - BRUXELLES : Tous les sacs dans le même panier vers l’incinérateur ? Les verts veulent une commission spéciale

Certains sacs jaunes, bleus ou oranges se retrouvent-ils avec les sacs blancs ? La question se (...)